04/01/2013

Les chèvres alpines de Pouldon...

073.JPG

 

 

077.JPG

 

 

076.JPG

 

 

10/01/2010

Les coquilles...

 

Les délicieuses Saint-Jacques que l'on trouve à Belle-Ile, de la mi-novembre à la mi-janvier.

095

 

 Ici, nous avons préparé les noix sur une fondue de chicons (endives) crémée.

Je les aime aussi crues en carpaccio. A Belle-Ile, aucun problème de fraîcheur.

096

 

Pour tout connaître sur la Saint-Jacques, ainsi que quelques recettes :
http://www.linternaute.com/femmes/cuisine/encyclopedie/fiche_composant/203/saint-jacques.shtml

Vaisselle : création de chez Fluïd (http://fluid-creation-verre.com)

 

11/11/2009

Galettes et crêpes bretonnes...

 

006

 

Etonnant que je ne vous en ai pas parlé plus tôt, moi qui suis si gourmande...

Celles que je vous présente ici sont issues de ma crêperie préférée " LES EMBRUNS " à Sauzon. Une adresse réputée et à recommander impérativement si vous passez à Belle-Ile, car tout peut y être noté 10/10 : un accueil avec un service très souriant et attentionné, le goût des crêpes bio, le cidre fermier ou le cidre bio, le jus de pommes bio également, la chantilly, les glaces, le charme de la salle où plane un passé historique, la terrasse qui donne sur le quai de Sauzon. Je vous dis : TOUT !

Ci-dessus, galette au blé noir " chèvre / miel ".
Ci-dessous, crêpe au froment " bananes / chantilly ".

 

007

 

01/11/2009

Poule aux crassens.

 

Encore un plat typiquement bellilois... Dans le temps, la préparation de cette recette prenait une journée et la poule mijotait sur le poêle.

010

 

Les crassens sont des beignets de pâte à crêpe (quasiment solide et sans lait et qui aura reposé 2h) qui, après cuisson dans du bouillon, sont replongés dans la marmite avec la poule et son bouillon pour continuer à cuire.

 

012
 

Je vous dis pas, les beignets qui ont pris tout le goût du bouillon... hmmmm, un délice ! 

Recette ici  ou ici

Bon appétit !

 

29/09/2009

Le maquereau

 

Quand un ami voisin vous apporte des maquereaux fraîchement pêchés, tout naturellement (après l'avoir sincèrement remercié), vous feuilletez votre livre de recettes "LA CUISINE BRETONNE" et voici la terrine au Muscadet et vinaigre de cidre prête à être enfournée, quarante minutes à four doux...

 

050

 

Ah ! C'est autre chose qu'une boîte de filets de maquereaux au vinc blanc...

 

051

 

Merci l'Ami, c'était délicieux !

 

 

27/09/2009

Les pouce-pieds.

 

053

 

Le pouce-pied fait partie des crustacés sessiles (vivant fixés à un support).  Ils vivent sur les rochers marins battus par la houle. 

Le pouce-pied est une espèce fragile à l'exploitation à cause de sa faible productivité liée à une croissance lente et une implantation réduite dans un biotope très particulier.
Aussi sa pêche est soumise depuis plusieurs années à des quotas très stricts. En France, la taille minimum est de 10 cm de longueur totale, la période de pêche étant de quelques semaines au plus d'octobre à février.

Les principaux prédateurs naturels du pouce-pied sont les goélands et les poissons de roche.

 

09:01 Écrit par Françoise dans Produits locaux | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : photo, photos, crustaces, pousse-pied |  Facebook |

15/12/2008

Le chouchen.

  

 

DSC06874

 

Le chouchen, historiquement proche mais pourtant différent de l'hydromel, est une boisson liquoreuse alcoolisée (14° environ) obtenue à partir de la fermentation du miel dans de l'eau (hydromel), ou traditionnellement dans du vin ou du cidre.

En Bretagne, cette fermentation est déclenchée par l'introduction de jus de pommes fraîchement pressées. La fermentation peut aussi être déclenchée par l'apport de levures comme pour la bière. Un litre de chouchen nécessite environ 1/3 de son volume en miel pour atteindre un degré alcoolique suffisant.

 

 

DSC06869
Cet alcool se consomme bien frais (toujours sans glaçon : cela masque le goût du miel), généralement en apéritif ; pour agrémenter le melon (comme le porto) ; ou parfois en hiver comme un vin cuit.

Les effets du chouchen étaient autrefois très violents. Après extraction du miel, rien n'était perdu : les rayons naturels étaient jetés dans le fût de fermentation. Mais, mélangés au miel se trouvaient des abeilles dont le venin se diffusait dans la boisson. Le chouchen pouvait alors avoir un effet assommant. En effet, le venin  attaquait le cervelet (servant à garder l'équilibre). Quelques verres suffisaient pour tomber à la renverse !!!

Je vous rassure, cela n'est plus le cas aujourd'hui.

 

On trouve encore le chouchen traditionnel (chufere) dans quelques rares endroits de la campagne bretonne.

À noter, qu'aujourd'hui, le chouchen est une boisson typique mais rarement consommée de façon régulière.

 

15/09/2008

Les tellines.

 

DSC06982

 

 

Ce petit coquillage bivalve de 2-3 centimètres maximum vit en bordure de mer, sous quelques centimètres de sable mouillé.

Comme la telline se reproduit à l’âge d’un an, alors que sa taille avoisine le centimètre, malgré la pêche intensive pratiquée, cette espèce n’est pas menacée.

Ils se préparent en quelques minutes et c'est délicieux !

Sur la photo, quelques coques et crevettes également...

 

 

04/09/2008

Le far breton...

 

... autre spécialité de la Maison CABRET à Kervilahouen que je vous recommande...

DSC06771

07/08/2008

Le fameux gâteau breton...

 

Si vous ne connaissez pas, je vous le conseille vivement...

DSC06732

 


Regardez ce moelleux... moi je n'y résiste pas !

DSC06733





.

Et la meilleure adresse de l'île, la voici :

DSC06734

 

 

13/08/2007

Réserve personnelle ???

     

      162

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 163

 

 

 

12/08/2007

Des algues et...

     

143bis

... et des huîtres.

145

 

     

 

11/08/2007

Des moules et...

     

140

... des algues.

141

      

07/06/2007

Les chèvres angora.

 

A Grand Village se trouve un élevage de chèvres angora pour la production de laine Mohair.

chèvres Angora

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce produit (le Mohair des Fermes de France) a une charte de qualité et est identifié par un sceau.

Les éleveurs de chèvres angora veillent tout au long de l'année à produire un mohair de qualité supérieure.

Deux fois par an, après la tonte, ils confient la transformation de leur mohair aux meilleurs façonniers qui respectent un cahier des charges précis et rigoureux.

 

Le Mohair des Fermes de France authentifie des produits contrôlés : fils à tricoter où parfois le mohair se marie à la soie pour des tissages légers et aériens, doux et chauds, couvertures, plaids, écharpes ou étoles, bonneterie, gants et chaussettes au confort inimitable.

 

Au magasin, tout un choix de produits et laines sont à vendre. Mon homme m'a offert quelques pelotes afin de me tricoter un beau pull bleu tout doux pour cet hiver.

 

021

 

 

 

La propriétaire, Annick  GAILLARD, nous racontait que celle-ci aurait bien besoin d'un psychiatre car elle est la seule à ne pas savoir retirer sa tête du grillage !!!

 

chèvre Angora